Vous raconter des salades

Classé dans : Bon à savoir | 0

 

Un petit débriefing vite fait sur les salades.

Il y aurait plein de choses à dire, mais je voudrais éclaircir sur un point.

 

On distingue deux grandes catégories :

  • les laitues : qui regroupent les laitues classiques mais aussi les batavias, les feuilles du chêne, les romaines. On les plante dehors de fin mars à début septembre, sous serre de septembre à mars. Elles sont douces au goût et poussent rapidement.
  • les chicorées : qui regroupent les Frisées, les scaroles, pain de sucre, les chicorées sauvages telles que Trévise, Piave Medio, Catalogna, Rouge de Vérone, etc. De la même famille que les pissenlits et endives, elles sont plus amères (bon pour le foie et pancréas), poussent plus lentement et tiennent bien pendant l’hiver. Mais certaines variétés supportent l’été et on peut les planter plus tôt. En Italie et dans le sud de la France les étales des marchés ont toujours de ces chicorées croquantes et désaltérantes avec leur pointe goûtée légèrement amère.

 

Plants bio chicorées Trévise Brest, finistère, saint renan

La Trévise, comme une endive en plein air, j’adore

 

Rouge de Vérone sur un étale italien (la boule rouge en bas)

 

Ce qu’on appelle salade d’hiver sont en général des chicorées. Comme elles poussent lentement il faut planter plus tôt, si possible juillet/début août. Ainsi elles ont le temps de grandir avant l’arrivée des jours courts et des températures plus basses qui vont stopper leur évolution. Elle ne monteront en fleur qu’à l’arrivée du printemps.

 

La belle Piave medio

 

Il y a aussi des laitues qui tiennent bien l’hiver sous notre climat littoral breton, et qu’on peut planter en août/septembre ; elles auront le temps de se développer rapidement avant d’être stoppée par la saison de repos de la Nature.

 

Laitue rouge Merveille des 4 saisons

 

Bref, tout cela pour dire que :

– en hiver tout s’arrête ; les plantes poussent peu et surtout ne se reproduisent pas (pas folles, il faut assurer la reproduction). Donc beaucoup de choses peuvent rester au potager tranquille à végéter en attendant qu’on les cueille. Dont les salades.

– les salades d’hiver se plantent avant l’hiver (il faut leur laisser le temps de pousser avant que la saison de repos les bloque)

– les chicorées poussent plus lentement donc se plantent plus tôt ; au plus tard première quinzaine d’août, après on s’en remet à une belle arrière saison)

– Et enfin, les chicorées sont souvent boudées alors qu’elles sont meilleures pour la santé et plus résistantes aux intempéries hivernales!

 

Ais-je bien fait ma pub?
Si oui je jetterai moins de plants de chicorées cette année (ceci dit j’en sème moins aussi 🙂

Mais ce n’est pas une question de pub. Juste de transmission : nous avons la chance d’avoir peu de gel en hiver et de pourvoir garder des potagers bien garnis qui se conservent tout seul.
Pour cela : anticipation.
Laisser le temps aux plants de se développer, et l’automne les calera tout seul jusqu’au printemps 🙂

 

 

Les commentaires sont fermés.